Devenir un champion: 3 témoignages

VIDEO: Les points clés pour devenir un champion

Source: Bons baisers de Sotchi, JO 2014

Philippe Candeloro,double médaillé olympique en patinage artistique

Il parle de sa relation avec son entraîneur pendant 30 ans:
extraits

  • Les entraineurs sont des guides.
  • L’entraineur m’a apporté soutient, confiance en moi et une protection.
  • On m’a tellement poussé qu’à un moment donné j’avais envie d’arrêter!
  • La relation entraineur entrainé telle que je l’ai vécue n’existe plus aujourd’hui dans la préparation de nos champions.
  • On met beaucoup de pression aux athlètes: t’es là pour la médaille, il faut faire la médaille…
  • Aux Jeux Olympiques, au milieu de cette fête, il faut pouvoir respirer

Tony Estanguet, Triple Champion olympique en Canoe

Il parle de sa préparation pendant 4 olympiades, extraits

  • On ne nait pas champion, on le devient.
  • Ce qui est décisif dans ce chemin, c’est de réussir à donner des outils à l’athlète pour qu’il s’approprie son propre modèle de performance et développe sa propre voie.
  • On voit que dans l’évolution du sport de haut niveau et des champions, les modèles de préparation sont très spécifiques et très individualisés. C’est du sur mesure et de la précision.
  • Au cours de ma carrière, j’ai fonctionné par étapes. D’abord maitriser la rigueur dans la préparation, puis j’ai ajouté des éléments pour progresser sur la préparation technique, progresser sur la préparation mentale, progresser sur le matériel.
  • A chaque olympiade,j’avais un nouveau défi et un objectif très précis.

Nathalie Péchalat, Patinage artistique

Elle évoque la différence de culture et de mentalité entre la France et la Russie

  • En France on fait du sport pour le bien-être
  • en Russie, c’est pour être un champion dès le plus jeune âge et pour performer
Pour aller plus loin

Bénéficier d’un suivi sur mesure en préparation mentale
Agir maintenant

Laisser un commentaire