Double projet sport et études: comment réussir sur tous les plans

Concilier sport de haut niveau et projet professionnel

Un rythme quotidien intense

Pour un jeune sportif qui montre très tôt de bonnes aptitudes pouvant le conduire à haut niveau, il se retrouve très vite confronté à des choix de vie importants pour mener à bien le double projet. Parfois obligé très tôt de quitter le cocon familial pour intégrer un pôle espoir, le jeune apprend rapidement à être autonome. S’il arrive tant bien que mal à concilier les études et le sport, le système dans lequel il est plongé lui impose un timing extrêmement serré.
2 à 3 entrainements par jour, les compétitions le week end, les stages de préparation pendant les vacances, que reste t-il de son univers d’ados ou de jeune adulte? Bien souvent pas grand chose.

Quel avenir après le sport?

Dans beaucoup de cas, après le bac, les jeunes sportifs en double projet choisissent ce qu’il y a de plus pratique: la fac à côté du centre d’entrainement, la filière Staps, ou aussi faire une pause: “on verra plus tard!”
Le choix de la profession se fait donc plutôt par défaut que par intérêt. La négociation pour les aménagements des horaires et des examens se fait au cas par cas. Chaque athlète se démène pour trouver la solution qui lui convient.
Il est également confronté à la réalité économique. Certains travaillent pour avoir les moyens de financer entrainements et déplacements.

Epanouissement personnel

Nous voyons donc que dans le suivi du double projet, l’épanouissement personnel passe au second plan. La performance est mise en avant, et pour le reste, chacun gère un peu comme il peut!
Lors du colloque sur la préparation mentale organisé à Lille en mai 2017 par le CROPS (centre ressources et optimisation de la performance sportive), Nadine Debois (INSEP) souligne l’importance de développer des compétences affectives pour les sportifs en double projet.
De quoi s’agit-il?
D’après les résultats d’une étude menée auprès de plus de 500 sportifs français inscrits sur les listes jeunes, espoirs, élites, certaines aptitudes d’autorégulation ne leur sont pas transmises par les encadrants faute de formation.
quelques exemples:

  • régulation des émotions
  • gestion du stress pour les études et les compétitions sportives
  • affirmation de soi – confiance en soi
  • capacité à se concentrer et à résister aux distractions
  • gérer les échecs et les difficultés
  • définir et ajuster les objectifs

Toutes ces compétences sont effectivement travaillées avec des techniques de coaching, sophrologie, yoga, hypnose, PNL. Les entraineurs spécialistes de leur discipline, reconnaissent ne pas être formés suffisamment pour aborder ces sujets.

Sans une approche holistique de l’athlète, ces compétences sont laissées de côté dans le quotidien de l’athlète.
Combien y a t-il de blessures juste avant une échéance importante, de craquage en compétition, de burn out suite à un mauvais résultat?

Accompagner la réussite dans le sport et les études

coaching double projet: Préparation mentale et suivi des études pour les athlètes

Heureusement, le vent tourne enfin et la préparation mentale commence à être intégrée dans les entrainements. Pas encore assez tôt, très rarement à l’adolescence, alors que tout commence là.

Pour assurer un suivi complet auprès des athlètes en double projet, je propose un accompagnement
  • favorisant l’épanouissement
  • qui s’intègre parfaitement dans le cadre d’une préparation mentale
  • en tenant compte de tout l’environnement de l’athlète
Voici quelques thèmes abordés, au niveau sportif et au niveau études
  • donner du sens au rêve, en adéquation avec le potentiel
  • définir des objectifs réalisables à court-moyen et long terme
  • aider à la planification à moyen-long terme, optimisation du temps
  • faire émerger et prendre conscience des points forts et des points faibles
  • transformer les échecs en expériences positives et définir les axes de progression
  • aller vers une meilleure connaissance de soi, pour gagner en efficacité dans les apprentissages et acquisitions de gestes techniques
  • acquérir des compétences en communication relationnelle
  • apprendre et pratiquer la relaxation musculaire, mentale, différentielle
  • repérer les éléments perturbateurs et les freins à la performance
  • maitriser les pensées parasites
  • trouver l’équilibre entre vie sportive, vie étudiante, et vie sociale
  • Pour un adolescent en double projet, à partir de 14 ans, le suivi en préparation mentale s’effectue en collaboration avec les parents.
    “Pour s’en sortir, il faut disposer très tôt de ressources en soi et pouvoir bénéficier des mains tendues” Boris Cyrulnik

    Formation des accompagants

    Pour les accompagnants en double projet, je propose une formation spécifique pour vous transmettre des techniques de coaching, PNL et sophrologie. En fonction de votre expérience et de vos besoins, nous définissons ensemble un projet de suivi sur un minimum de 6 mois.

    Avoir plus d’informations

    Vous souhaitez prendre contact pour construire votre double projet:
    Agir maintenant

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.